Pour plus de Détails: https://sites.google.com/site/sgearcheologiehistoire/

La ville de Noviomagus, fondée par le peuple des Vivisques, était localisée à Saint-Germain-d’Esteuil. Ses vestiges sont encore visibles aujourd’hui sur le site archéologique de Brion.

Le théâtre date de la seconde moitié du 1ersiècle; c’est actuellement le seul théâtre gallo-romain connu dans le bassin aquitain au sud de la Garonne. A l’intérieur, les restes d’une maison forte correspondent à une réoccupation médiévale.

Le temple (ou fanum) de tradition celtique, construit vers la fin du 1ersiècle, aurait été détruit par un incendie début 3esiècle. Actuellement il ne reste que la base des murs et le revêtement de sol sur lequel les fouilles ont révélées de nombreux éléments en provenance des parties supérieures : tuiles, enduits peints, débris de marbre, de frises, de chapiteaux.

L’allée d’Aquitaine de BARBEHERE

Ce monument mégalithique est l’un des plus anciens édifices et parmi les mieux conservés en Gironde. Il a été érigé au cours du Chasséen, culture typique du Néolithique moyen en France, autour de 4000 ans avant notre ère, probablement par les communautés agro-pastorales des environs. Très bouleversé par les fouilles anciennes, il a été exploré de 1987 à 1992 par les préhistoriens Marc Devignes et André Coffyn et restauré en 2008 par la municipalité de Saint-Germain-d’Esteuil selon les directives de la Conservation Régionale du Patrimoine.

Conçu pour être visible de loin comme un élément de prestige structurant le paysage, le monument était recouvert par un tumulus de terre et de pierres d’environ 20 m de diamètre et de 2 m de hauteur. Il a servi de sépulture collective au Néolithique et à l’Âge du Bronze, avec des témoins d’occupation de l’Âge du Fer jusqu’au Moyen Âge.

Le monument est complet à l’exception des dalles horizontales du toit de la tombe qui a disparu.

Au-delà d’aspects originaux, Barbehère est à rapprocher d’un type d’allée couverte apparu probablement dans un contexte où les tombes traditionnelles à long couloir de certaines provinces de l’Europe de l’Ouest évoluaient dans le sens d’un agrandissement de leurs capacités funéraires et d’un raccourcissement du couloir d’accès à la tombe.

Comment s’y rendre : A la sortie du bourg de Saint Germain d’Esteuil rouler sur la D4 vers Ordonnac pendant 1,2 km depuis le panneau de fin d’agglomération et tourner à droite sur le chemin de Barbehère. Après 400 m se garer à gauche et longer à pied la lisière du bois. L’accès est libre. Un panneau d’information donne des explications sur le monument et son contexte préhistorique.